C'est la vie, pas le paradis...

06 octobre 2014

Petit poème bouddhiste de Kalou Rinpoché

http://www.jutier.net/images/kalou3.jpg

 

Nous vivons dans l’illusion et l’apparence des choses.
C’est une réalité. Nous sommes cette réalité.
Quand vous comprenez cela, vous voyez que « vous » n’êtes rien.
Et en étant rien, vous êtes tout. C’est tout.


Les 4 types d'Amis selon Bouddha

Bouddha

1- L’ ami de bonne foi au coeur sincère : L’ ami "aidant" peut être identifié par quatre choses :

Il protège son ami lorsqu'il est vulnérable et étourdi,  il protège les biens de son ami, il est un refuge dans la crainte quand il a peur et s’il est nécessaire, il lui offre le double de ce qui lui manque et lui procure plus d’aide demandée dans diverses tâches.

2- L’ ami qui reste semblable dans la prospérité et dans l’infortune : L’ ami qui vous "supporte" peut être identifié par quatre choses :

Il dit des secrets à son ami, il garde les secrets avec lui, il ne l'abandonne pas dans l’infortune et le malheur, il sacrifie même sa vie au bien de son ami et serait même prêt à mourir pour lui.

3- L ami qui donne un bon conseil : Le "mentor" peut être identifié par quatre choses:

Il détourne son ami de mal faire, l' aide à éviter les erreurs, il l’engage au bien et encourage à faire de bonnes œuvres, il lui fait comprendre ce qu’il négligeait d’écouter, et lui indique la voie juste vers les chemins samsariques.

4- L'ami qui a une sympathie réelle : L’ ami "compatissant" peut être identifié par quatre choses:

Il compatit à son malheur et ne se réjouit pas de l’infortune de son ami, il se réjouit de sa bonne fortune, il empêche les autres de mal parler de lui et il encourage ceux qui valorisent ses qualités.

Extrait de la Sigalovada Sutta

Citation Rava Bakou

"Le plus dur combat qu’on peut livrer est le combat avec soi-même. C’est pourquoi la plupart des gens préfèrent passer leur vie à culpabiliser les autres plutôt que d’affronter leurs propres démons." Rava Bakou

16 septembre 2014

10 leçons d’Albert Einstein.

Albert Einstein

1 – Soyez Curieux : c’est en cherchant à comprendre, en voulant apprendre… que vous devenez un expert, que vous trouvez de nouvelles solutions…

2 – Soyez Persévérant : il ne faut pas abandonner au premier obstacle, au premier refus…

3 – Soyez concentré sur votre but principal : en courant plusieurs lièvres à la fois vous diminuez votre puissance et vous devez dépenser plus d’énergie.

4 – Soyez imaginatif : le pouvoir dans le futur ne sera pas la connaissance, mais l’imagination et la capacité à casser les schémas traditionnels.

5 – Apprenez de vos Erreurs : tirez des leçons de ce que vous avez appris pour ne plus faire la même erreur, aller plus vite, automatiser…

6 – Ne vivez pas dans le passé ou le futur, vivez dans le présent pour donner le meilleur de vous maintenant.

7 – N’essayez pas d’avoir du succès, apportez de la valeur ajoutée via les connaissances et le talent que vous avez naturellement.

8 – Sortez des schémas traditionnels : si vous n’essayez pas des choses différentes vous resterez noyé dans la masse.

9 – Essayez et testez, l’expérience s’acquiert via les essais et erreurs…

10 – Apprenez les règles du jeu pour vous en servir pour aller plus vite et plus loin.


Entretiens, C.G.Jung

"Quand on perd l'élan vital, c'est-à-dire le goût de vivre, l'intérêt, l'énergie, c'est comme un accablement. Que fait-on lorsqu'on est accablé ? On s'enroule sur soi-même comme un chien sur un canapé, n'est-ce pas, et l'on reste avec soi-même, on se recompose, on se rétablit.

Et, lorsqu'on est psychiquement en désordre, on se recompose psychiquement aussi, en prêtant attention à soi-même, en réfléchissant aux choses et en se confrontant à elles, en prenant conscience de ce qu'elles sont et, surtout, de tout ce qui nous concerne personnellement. Chaque être en souffrance devient égoïste, égocentrique. C'est absolument nécessaire pour qu'il puisse se reconstituer. C'est donc bien comme l'Australien qui va chercher et frotter ses churingas. Nous aussi, nous cherchons un lieu tranquille, le calme, la concentration, pour nous aider à sortir de la difficulté. C'est à encourager.

En Inde, ces pratiques sont connues et joliment expliquées. Vous pouvez, si vous le voulez, vous «ré-inspirer». Ou vous pouvez vous mettre dans une position particulière, celle du lotus, ce qui vous ramène à votre propre posture, à votre corps. Restez assis deux heures durant en position du lotus et vous sentirez où vous êtes, ne serait-ce qu'en raison de la réalité physiologique."

Entretiens , C.G.Jung

Position du lotus