18 avril 2006

BLESSURE

blessureJe t'ai fais confiance dans ma tourmente.
Tu m'as menti, je suis meurtrie.
Je t'ai cru, je suis déçue.
Tu m'as trompée, je suis blessée.

Tu te disais mon ami,
Un ami pour la vie
Mais voilà que maintenant,
Tu as joué avec mes sentiments.
Je t'ai ouvert mon coeur, avec toutes ses peurs.

Tu en as profité pour venir fouiller.
Tu as vu mes faiblesses, celles qui me blessent.
Celles qui me font vibrer, et les autres qui me font pleurer.

J'aimerais revenir en arrière, pour y mettre des barrières.
T'empêcher d'y entrer, pour venir m'y blesser.
Mais le mal est fait, et ça je le sais.
Je dois maintenant continuer à avancer,
Et cesser de penser au passé blessé.

Posté par _AmerTume_ à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LES CONSEQUENCES DU VIOL

viol...- Pendant six mois , une adolescente de 14 ans est régulièrement violée dans les caves d'une cité dans l'Essonne, par un groupe d'une quinzaine de jeunes. Par peur de représailles, elle se tait. Tatiana est violée et sodomisée.

"Certains mercredi, les gens de la cité voyaient les jeunes faire la queue devant les caves et ne disaient rien " raconte une jeune fille.

Après avoir longtemps affirmé que la jeune fille était consentante , plusieurs accusés avouent qu'elle était résignée parce qu'elle avait peur. Certains garçons avaient menacé Tatiana de montrer des photos de séances de fellation à son père si elle refusait de s'exécuter.

LES CONSEQUENCES DE CE VIOL :

Rongée par la culpabilité et le dégoût, détruite par ces violeurs , Tatiana cherche des refuges illusoires dans la drogue, l'alcool et une fausse gaieté qui dissimulent une cicatrice mal referméeEnvoyée chez sa grand-mère, Tatiania fait une tentative de suicide. A 14 ans , morte alors qu'elle avait la vie devant elle! Morte , car on l'y a poussée, elle n'avais pas d'autre échappatoire...

Son père, âgé de 39 ans, s'est pendu. Resté dans la cité quelques mois après le départ de sa fille, il semble qu'il ait été victime de pressions de la part des proches des accusés.

Viol ne veux pas seulement dire agressions sexuelles , il veux également dire "oter la vie et l'amour propre de quelqu'un...

Posté par _AmerTume_ à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

COMMENT LUI PARDONNER

comment_lui_pardonner

C'est toi qui me battait,
quand maman s'en allait,
j'ai tellement criée et pleurée,
mais tu m'étouffais de tes coups redoublés.

Le pire c'est que maman n'était jamais présente pour t'en empêcher,
ni pour me protéger et me consoler,
comment pourrais-je te pardonner ?
le pire c'est que je ne peux te détester.

Même aujourd'hui je suis toujours brisée,
brisée d'avoir endurée tes coups redoublés,
je suis intérieurement bouleversée et profondément blessée,
mais aussi soulagée car tout est enfin terminée.

Je peux enfin me reposer sans avoir peur de t'entendre crier,
ou de manger encore des gros coups redoublés,
toute cette douleur que j'ai dû endurer,
pendant 15 ans, ce fut un enfer,
tu m'as fait pleurer en m'empêchant de respirer.

Alors dis-moi ! toi qui m'a tant brisé,
peux-tu m'expliquer comment je pourrais te le pardonner ?

Posté par _AmerTume_ à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

SEULE

seule1Je suis seule,
face à moi même,
je déchire les pages,
de mon propre réçit,
de ce livre sans but,
qu'est ma vie.

Tantôt bien,
tantôt mal,
je m'étouffe,
j'ai envie de crier,
mais je vois bien,
que personne ne m'écoute.

Je ne vous en veux pas,
ce n'est que moi...
j'ai voulu croire,
je me suis trompée,
tanpis pour moi.

Je me sens seule, abandonnée
face à un monde désenchanté.

Posté par _AmerTume_ à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

DECEPTION, UNE DE PLUS...

d_ception1Tu as envie de pleurer, de disparaitre, de mourir,
à quoi sert l'amour, les sentiments, à rien, juste à souffrir...

Tu crois enfin avoir trouvé ce que tu recherchais,
à ce rêve, ce bonheur, tu as tant voulu t'y accrocher...
une déception, une désillusion de plus, encore,
qui vient frapper ce monde idéal, sans aucun remord,
casser tes espoirs, briser tes espérances, piétinner tes rêves,
comme avant, tu ne sens plus en toi couler aucune sève,
ainsi recommence ta triste et misérable vie,
dans laquelle tu n'as que souffrances et ennuis.

Le froid peu à peu commence à regagner ton coeur,
sentiments oubliés, déception, amertume, tristesse,
t'envahissent chaque seconde et le désespoir,
te plonge dans un monde empli de noir,
que tu pensais avoir quitté, à jamais oublié,
triste erreur, il fait parti de toi, tu l'avais juste caché...

Tu as voulu croire que le bonheur t'était destiné,
mais d'un coup de vent tout s'est envolé.

Pourquoi n'a-t-elle pas droit au bonheur ?

Pourquoi les sentiments lui sont-ils interdit ?

Peut-on vivre seul et sans lumière pour réchauffer son coeur ?

A force de s'enfoncer dans le noir,
Elle ne brillera plus jamais...

Posté par _AmerTume_ à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

PETIT COEUR DE GAMINE

ange11Petit coeur de gamine a été déçu
Trop d'espoir trop de foi
J'aurais sûrement pas du
Trop m'attacher à toi

Apparition disparition
Jouer avec les gens
Apparition disparition
Se jouer de leurs sentiments

Oh ! Tu as fait des émules
Mais j'étais encore plus crédule
Je n'étais qu'une imbécile
Qui croyait qu'vivre c'est facile

Mais les adultes sont compliqués
Ils ont besoin de tout calculer
Et s'ils osent être spontanés
C'est juste pour nous abandonner

Petit c½ur de gamine a été déçu
Trop d'espoir trop de foi
J'aurais sûrement pas du
Trop m'attacher à toi

Posté par _AmerTume_ à 06:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

A MEDITER...

racismeTon couscous est Algérien.
Ta pizza est Italienne.
Ton baladeur est Coréen.
Ta montre est Suisse.
Ton Christ est Juif.
Ton café est Brésilien.
Tes chiffres sont Arabes.
Ta chemise est Hawaiienne.
Ta bière est Belge.
Ta démocratie est Grecque.
Tes vacances sont Marocaines, Tunisiennes ou Turques.
Ta musique est Afro-Américaine.

Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger ?


====================================


Moi, homme noir,

Quand je suis né, j'étais noir
Quand j'ai grandi, je suis resté noir
Quand je vais au soleil, je suis noir
Quand j'ai froid, je suis noir
Quand j'ai peur, je suis noir
Quand je suis malade, je suis noir

Tandis que toi, homme blanc,

Quand tu es né, tu étais rose
Quand tu as grandi, tu es devenu blanc
Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge
Quand tu as froid, tu deviens bleu
Quand tu as peur, tu deviens vert
Quand tu es malade, tu deviens jaune


Et après ça, tu oses m'appeler "homme de couleur".

Posté par _AmerTume_ à 06:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

UNE PETITE HISTOIRE EN PASSANT

La scène qui suit a eu lieu dans un avion !

Une femme blanche, d'environ 50 ans, est assise à côté d'un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air :

- Quel est votre problème, Madame ? Demande l'hôtesse.

- Mais vous ne le voyez donc pas ? Répond la dame. Vous m'avez placé à côté d'un noir. Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres répugnants.
Donnez-moi un autre siège !

- S'il vous plait, calmez-vous ! Dit l'hôtesse. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s'il y a une place disponible.

L'hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard :

- Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique. J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe.

Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l'hôtesse de l'air continue :

- Il est tout a fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne de classe économique de s'asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu'il serait scandaleux d'obliger une personne respectable à s'asseoir à côté d'une personne aussi désagréable.

Et s'adressant au monsieur de couleur, l'hôtesse dit :

Donc, monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage car un siège en première classe vous attend.

Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent...

Posté par _AmerTume_ à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LE RACISME

Définition du racisme : Le racisme désigne les attitudes, les pratiques et autres facteurs qui nuisent à des personnes en raison de leur culture, de la couleur de leur peau ou de leur origine ethnique. Le racisme est souvent une vraie violence à cause du refus de la différence.

STOP AU RACISME !

On a tous des droits, on est tous égaux et c'est un devoir de respecter les différences de chacun. Le racisme n'est pas une opinion c'est un délit !

Posté par _AmerTume_ à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

AVANT DE JUGER...

C'est tellement facile de trouver ce qui ne fonctionne pas dans la vie des autres.
Nous nous disons souvent:

"Si j'étais à sa place, je ferais telle chose, telle chose, telle chose!"

Mais avons-nous déjà pensé que si nous étions réellement à la place de l'autre personne, vraiment dans ses souliers, nous serions alors aux prises avec ses émotions, ses préjugés, ses réactions, ses inquiétudes, ses ambitions, ses objectifs, ses inhibitions, ses instincts, bref, nous aurions son passé, son présent et son avenir et il est fort probable que nous agirions exactement de la même façon qu'elle.

Avant de condamner quelqu'un, essayons non seulement de le comprendre, mais de vibrer au même diapason que lui et nous constaterons alors que nos émotions ressemblent aux siennes.

Posté par _AmerTume_ à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :