15 septembre 2014

Entretiens, C.G.Jung

"Quand on perd l'élan vital, c'est-à-dire le goût de vivre, l'intérêt, l'énergie, c'est comme un accablement. Que fait-on lorsqu'on est accablé ? On s'enroule sur soi-même comme un chien sur un canapé, n'est-ce pas, et l'on reste avec soi-même, on se recompose, on se rétablit.

Et, lorsqu'on est psychiquement en désordre, on se recompose psychiquement aussi, en prêtant attention à soi-même, en réfléchissant aux choses et en se confrontant à elles, en prenant conscience de ce qu'elles sont et, surtout, de tout ce qui nous concerne personnellement. Chaque être en souffrance devient égoïste, égocentrique. C'est absolument nécessaire pour qu'il puisse se reconstituer. C'est donc bien comme l'Australien qui va chercher et frotter ses churingas. Nous aussi, nous cherchons un lieu tranquille, le calme, la concentration, pour nous aider à sortir de la difficulté. C'est à encourager.

En Inde, ces pratiques sont connues et joliment expliquées. Vous pouvez, si vous le voulez, vous «ré-inspirer». Ou vous pouvez vous mettre dans une position particulière, celle du lotus, ce qui vous ramène à votre propre posture, à votre corps. Restez assis deux heures durant en position du lotus et vous sentirez où vous êtes, ne serait-ce qu'en raison de la réalité physiologique."

Entretiens , C.G.Jung

Position du lotus


09 août 2014

Le monde s'est déshumanisé

10525856_731908200188428_5484673265235287035_n

Posté par _AmerTume_ à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,