19 avril 2006

AIMER

cl__coeur

Aimer c'est se comprendre sans se parler.

Aimer c'est apprendre à se respecter.

L'amour est un cadeau, qu'il ne faut refuser car c'est le plus beau cadeau, que l'on peut espérer.

Aimer c'est avoir le coeur, qui ne bat que pour l'être, qui nous donne du bonheur et nous apporte le bien-être.

L'amour est comme une fleur, doucement il s'épanouit, c'est un état de douceur qui rend si belle la vie.

Aimer c'est offrir à l'être aimé sans rien attendre en retour.

Aimer c'est aimer sans compte, c'est offrir tout son amour.

L'amour est un état d'esprit, plein de moments uniques qui remplissent notre vie d'instants magiques.

Aimer c'est offrir son coeur et se donner entièrement, il ne faut pas avoir peur de ses sentiments.

L'amour est la plus belle faveur que peut nous apporter notre existence, c'est une grande douceur dans ce monde de violence.

 

Posté par _AmerTume_ à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

MON PLUS BEAU SECRET

mon_plus_beau_secret1

Mon plus beau secret

Je ne veux pas le révéler

Ou plutôt je ne pouvais pas

Je voulais le garder

 

Mon secret est comme le feu

Un feu qui brûle en moi

Fais-en ce que tu veux

Mais surtout ne l'éteind pas

Mon secret cache ce que je ne peux dire

 

Car je l'avoue, j'ai menti

Je ne voulais et ne pouvais le dire

Ca me faissait trop souffrir

 

J'en assumais les conséquences

Mais je te fais confiance

Donc je vais te le dire, seulement écoute moi

 

Car mon secret il est pour toi

Le dire je ne le voulais pas

Mais il me cause tant de peine

Malgré ma volonté, mon orgueil, malgré moi

Mon secret que je n'arrive à te dévoiler

C'est que je t'aime !!!

Posté par _AmerTume_ à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2006

TOI... MON AMIE

titreunepetiteamie2

Toi mon amie... Aussi forte que fragile... La vie t'a obligé... A grandir trop vite... Perte cruelle d'un être cher... Don d'un bout de toi... Plus qu'une amie, une soeur... Pour qui je donnerai ma vie...

Toi ma soeur qui me comprends si bien... Qui sais lire en moi... Comme dans un livre ouvert... Avec qui je partage... Mes joies, mes peines, mes craintes... Qui me donne la chaleur... Et l'amour qu'il me manque...

Toi ma petite diablesse... Que l'amour tant de fois... a blessé... Je sais qu'un jour viendra où tu seras... Enfin heureuse... Plus que quiconque... Tu le mérites... Et toujours je serais là pour toi...

Toi ma soeur... Petit bout de femme... Dont le regard dégage parfois... Une profonde souffrance... Je sais que bientôt... La joie se lira dans tes yeux... Quand  on ne dira plus deux mais trois....

Toi ma chérie... Qui me montre que donner la vie... Peut être beau... Qui par ta présence et ton soutien... Me donne plus que je ne l'espérai... Merci... J'espère qu'un jour... Je t'apporterai autant...

Toi... Je t'adore... Je t'aime...

Posté par _AmerTume_ à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

GARDER ESPOIR...

f_e_po_meEt au milieu... De cette joie... De ces gens qui sont heureux... Tu demeures... Fidèle à toi même...

Comme une tâche... Bien sombre... Parmi la beauté... D'un arc en ciel... Dont toutes les couleurs... Chaudes et somptueuses... Réchauffent...

Ainsi est ta vie... Froide... Toujours en retrait... Face à un monde... Où trop de différences... Demeurent...

Pour certains... Facile est de s'intégrer... Mais pas pour toi... Tu as beau essayer... ça sonne faux...

Car tu ne peux pas... Te forcer à être... Quelqu'un d'autre... Une personne qui aime la vie... Une personne qui s'aime... Tout simplement...

Oui mais pour vous... Pas pour toi... Pourquoi es tu ainsi ? ... Car les déceptions t'ont usées...

Tu le sais qu'il ne faut pas... Vivre sa vie par rapport... A son passé... Mais c'est par lui... Que l'on est ainsi... 

Si tu étais forte... Tu combattrais les fantômes du passé... Toutes ces ombres... Qui t'entravent...

Mais tu es bien trop faible... Alors tu erres... Sans but réel... Espérant qu'un beau jour... Une douce lumière t'inondera... Et te réchauffera le coeur...

Te prouvant que la vie... Peut être belle... Il faut juste... En attendant... Garder encore un soupçon d'espoir...

Posté par _AmerTume_ à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ETAT D'ESPRIT...

lloraJe me noie... Dans ma profonde solitude...

je vois les gens heureux... Et je souris pour eux... Mais qui souris pour moi ? ...

Toujours pareil... J'ai l'impression de couler... Je lutte pour refaire surface... Mais les chaines me lient au passé...

Je me questionne... Sur tout... Je suis peut être trop impatiente... Mais je voudrai tellement que ça change...

J'ai encore cru... je me suis trompée... Illusion de plus... Qui vient ajouter du noir... A ma sombre toile...

Tout est fade... Sans saveur... Il fait froid... Dedans moi... Je suis déçue... Par la vie...

Je lui en veux... De ne pas m'accorder de bonheur... Aussi infime soit'il...

Hier j'ai laissé les larmes venir ... Elles ont coulées sur mes joues... Sensation bizarre... D'habitude je ne pleures jamais...

Signe d'un ras le bol... Besoin de se vider... J'ai eu mal... Quand les mots vous blessent... Alors que les gestes rassurent...

C'est illogique... Mensonge ? ... Pourquoi ? ... Je ne sais pas ...

J'ai l'impression d'être une poupée de chiffon... Sans vie...

Posté par _AmerTume_ à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

SIMPLEMENT MOI !!!

012Je n'ai plus que ces mots...

Pour laisser couler mon coeur...

Me libérer de mes maux...

Et me défaire de toutes ces peurs...

Par les erreurs passées...

Et tous ces coups reçus...

Comprendre et accepter...

Tout ce que je n'ai plus...

Quand les regrets vous assènent...

Vous narguent encore...

C'est juste de la haine...

Qui côtoient les remords...

Je suis désolée...

De n'être que moi...

Qui tout ce qu'elle touche broie...

Posté par _AmerTume_ à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'AMOUR POUR OUBLIER LE PASSE

75423999_small1Je me pose fragile et cassée...

Au creu de tes mains...

Accepter enfin le passé...

Et enfin me sentir bien...

Où sourire éclaire mon visage...

Et lueur de vie revient...

Enfin s'efface ma vie de nauffrage...

Et je reprend mon chemin...

Dans tes bras que j'avais tant espéré...

Ton amour m'envahit....

Enfin se sentir exister...

Et apprendre à apprécier la vie...

Posté par _AmerTume_ à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES CICATRICES DU PASSE

titrepolescoeursbrises4

Ils te rongent petit à petit...

Et le regard a perdu son étincelle de vie...

Face aux regrets qui te bouffent...

Lâchement tu t'abandonnes et t'étouffes...

Toutes ces erreurs passées...

Se lient sur tes bras marqués...

Ou chaque cicatrice représente...

Une illusion qui perpétuellement te hante...

Dansent de nouveau toutes ces ombres...

Te liant ainsi à cet atmophère sombre...

Où les chaînes t'entravent encore...

Et le passé te tue à coup de remords...

Oui je sais toujours le passé...

Mais on ne peut l'oublier...

Il est gravé en nous...

Et coule dans nos veines...

Même si le temps...

Dissipe beaucoup de choses..

Il en existe qui jamais ne s'effaceront...

Posté par _AmerTume_ à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UN FRERE BIEN SPECIAL

Un de mes amis avait reçu une automobile
en cadeau de la part de son frère.
La veille de Noël, en sortant de son bureau,
Paul vit un petit garnement qui tournait autour de sa voiture neuve,
le regard plein d'admiration.
"C'est votre voiture, Monsieur? " demanda-t-il.

Paul fit oui de la tête.
" Mon frère me l'a donnée pour Noël. "
Le garçon n'en revenait pas.
"Vous voulez dire que votre frère vous l'a donnée
et qu'elle vous a pas coûté un sou?
Eh ben! J'aimerais ça, moi..." Il hésita.
Bien sûr, Paul savait ce que le petit garçon allait dire:
il aurait aimé avoir un frère comme ça.
Mais ce qu'il dit secoua Paul de la tête au pieds.
"J'aimerais ça, dit-il, être un frère comme ça."

Paul regarda le petit garçon avec étonnement,
puis il ajouta impulsivement:
"Aimerais-tu faire un tour dans mon auto?"
"Oh oui, j'aimerais beaucoup."

Après une courte promenade, le garçon se tourna vers Paul, les yeux brillant: "Monsieur, dit-il, voudriez-vous passer devant ma maison? "

Paul sourit. Il pensait savoir ce que le garçon voulait:
il voulait que ses voisins le voient rentrer chez lui
dans une grosse automobile. Mais Paul se trompait encore.
"Voudriez-vous arrêter là, devant ces deux marches? "
demanda le garçon.

Il grimpa les marches. Au bout d'un certain temps
Paul l'entendit qui revenait, mais il ne revenait pas vite.
Il transportait son petit frère infirme.
Il le fit asseoir sur la plus basse des deux marches puis il se serra
contre lui en lui montrant la voiture du doigt.

"La voici, petit, comme je t'ai dit en haut.
Son frère lui a donnée pour Noël et elle lui a pas coûté un sou.
Et moi, un jour je vais t'en donner une pareille.
Alors tu pourras voir toi-même toutes les belles choses
dans les vitrines de Noël que j'ai essayé de te décrire. "

Paul est sorti, a soulevé le petit garçon
et l'a installé sur la banquette avant de la voiture.
Le grand frère est monté à ses côté et ils se sont lancés
dans une mémorable virée du temps des fêtes.

Cette veille de Noël, Paul a compris ce que Jésus
voulait dire quand il a dit:
" Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir ! "

Auteur(e) : Inconnu(e)

Posté par _AmerTume_ à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA SOLITUDE / LA VASTITUDE

solitude1Nous vivons en ce début de 3ème millénaire à une époque extraordinaire sous certains aspects.

La possibilité d'entretenir des relations avec des personnes qui peuvent vivre n'importe où sur la planète., en ce sens, internet portables, altermedia, self-media, SMS, etc... y contribuent.

Cependant, tout en prenant de plus en plus conscience que notre existence se situe dans ce contexte d'interdépendance avec d'autres êtres sensibles, il apparaît aussi que cela nous amène à nous redéfinir en fonction de la manière dont les autres personnes nous perçoivent.

Par exemple, notre valeur risque de s'affirmer si nous faisons partie d'un réseau social fondé sur l'entraide mutuelle. C'est alors que nous avons la chance de laisser tomber nos masques et nos armures, pour apprendre à mieux nous connaître nous-mêmes dans nos relations les plus intimes avec les autres.

A cet égard, un poème de W.Whitman particulièrement évocateur et qui exprime le besoin de l'autre :

"J'ai compris qu'être avec ceux que j'aime me suffit
Me reposer, le soir venu, en compagnie des autres me suffit
Être entouré d'une chair belle, curieuse, rieuse et animée
me suffit. Passer au milieu d'eux et d'elles, effleurer une nuque,
si légèrement que ce soit, ou de façon plus appuyée,
qu'est-ce que c'est? Je ne demande pas de plus grand plaisir, j'y
nage déjà comme dans la mer". WALT WHITMAN

Relisez-le, si vous le désirez bien, et vous verrez alors que les sentiments d'appartenance et de solitude sont la trame du continuum humain depuis toujours. Nous n'inventons rien en ce sens au 21ème siècle. La poésie de Walt Whitman parle de réalisation complète trouvée dans un moment de compagnie. Qui parmi nous n'a pas souhaité, au moins momentanément, appartenir à un groupe en apparence inaccessible?

Paradoxalement, la plupart d'entre nous ont des souvenirs leur permettant de comprendre la souffrance de l'enfant assis seul sur un banc de parc pendant que les autres pratiquent un sport "d'équipe", ou celle de l'adolescent solitaire jetant un regard d'envie sur un groupe de jeunes devisant joyeusement.

Conséquemment et tristement, de plus en plus de personnes vivent et souffrent seules, en marge de la vie quotidienne de la société. Leurs particularités physiques et intellectuelles sont dévaluées par une société qui encourage la concurrence et recherche l'uniformité., souvent au moyen du nivellement parle bas. Bien que nous aspirons tous au bonheur et tentons d'éviter la souffrance. Constatons quand même que :

Oui, c'est vrai, il y a beaucoup, beaucoup d'eau sur notre belle
planète bleue, soit !
Mais aussi et surtout, tout aussi vrai,
qu'il n'y a jamais eu autant d'îles... et d'îlots.

Posté par _AmerTume_ à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]