06 mars 2007

L'HIVER

hiver

A l'heure où se meurent les nids
Les arbres flambent de tous feux
Une glaciale pluie de deuil
Gifle sans fin l'herbe et la feuille
Gelant jusqu'à fendre l'aurore
De tendres fleurs multicolores

Pour cet hiver et sa froideur
En fil de rire, laine des mots
J'irais m'asseoir pendant des heures
Au coin du feu pour avoir chaud

Quand la lumière s'éteindra
Je retournerai dans l'ombre
Allumer un grand feu de bois
Pour que plus rien ne soit sombre

Soupirs d'édredons trop gonflés
Bâillements de vieux oreillers
Je resterai bien allongée
Derrière mes carreaux givrés

Comme une ombre de glace
Le temps passera doucement
Jusqu'à ce que l'hiver s'efface
Pour nous redonner le printemps

Tout se forme et disparaît
Sans repère de temps, ni de lieu
Lorsque je me réveillerai
On sera de nouveau heureux

Arlette Février-Muzard

Posté par _AmerTume_ à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2007

ILS ONT DIT

Pour aller plus loin
ne jamais demander
son chemin à qui
ne sait pas s'égarer

>>>> Roland Giguère

-----------------------------------------

Il faut combattre l'illusion par le rêve.

>>>> Paul Hébert
(comédien)

-----------------------------------------


L’homme est le seul être vivant qui mente. Voilà ce qui rend si difficile à l’enfant l’adaptation à cette partie de son environnement.

>>>> Sandor Ferenczi

-----------------------------------------

Si je n'entre pas dans la tanière du tigre, comment connaître ses petits ?

>>>> Henry Bauchau

-----------------------------------------

On ne peut pas rester flocons
il faut descendre dans la neige.


>>>> Henry Bauchau (Heureux les déliants, Labor)

-----------------------------------------

On entre et on sort de sa mère par la tête. Et elle demeure toute notre vie, notre entêtement. Quel qu'il soit: ardent ou cruel, superbe ou déchiré. Intime et clos comme on ne sait pas, comme on ne saura jamais.

>>>> Joelle Brière

-----------------------------------------

Est-il plus surprenant

De revivre après cette vie

Que de respirer maintenant ?

>>>> Liliane Wouters

-----------------------------------------

Le bruit court qu’on pourrait être heureux : j’alimente la rumeur.

>>>> Yvon Le Men

Posté par _AmerTume_ à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mars 2007

L'AMITIE

l_amiti_

Comment résumer l’amitié en peu de mots?
J’imagine la déposer en un simple cadeau
Elle sera toujours présente sans être de trop
Et t’emportera au-delà des terribles ragots.

Elle est ce puits dans lequel tu peux te jeter
Au fond, il y aura cette main tendue, tant rêvée
Celle qui effacera les lourdes larmes trop versées
Ce seront aussi des bras qui voudront te bercer.

En prenant de l’âge, l’amitié devient plus douce
Quand l’amour certes, réel simplement s’émousse
Il reste enfin, le don de soi avec sa belle frimousse
Pour atténuer ce temps passé qui fait la course.

C’est aussi la voix tendre qui peut apaiser le cœur
En espérant semer de petites graines de bonheur
Elles sauront faire disparaître certaines lourdeurs
De cette vie, parsemée de nombreuses douleurs.

Qu’il est agréable de donner mais aussi de recevoir !
Ce lien unique peut être fort et ne jamais décevoir
Il est rassurant de savoir qu’en ce monde quelque part
Il est possible de s’annoncer et près de l’ami(e)s’asseoir.

Michèle R.

Posté par _AmerTume_ à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2006

LE GRIS DES ROSES

rose5Il y a des jours gris
où la page est à l'envers
où le verbe va de travers

Il y a des jours gris
où l'esprit perd la raison
près d'une âme en déraison

Il y a des jours gris
où seul le souvenir transporte
La mémoire des illusions mortes

Il y a des jours morosesrose6
Mais dites-moi plutôt
Si les épines ont encore des roses

Posté par _AmerTume_ à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2006

ILS ONT DIT

Roberto Juarroz :

"Écrire est une tâche profondément circonspecte, fervemment intime, quasiment furtive. Peut-être devrait-on se cacher pour écrire."

"La poésie est un sable si sensible qu'il enregistre l'âge de notre ombre."

"afin de saisir vraiment une chose, il faudrait y déboucher de tous les côtés à la fois."

"L'unique rédemption du parcours est de ne pas arriver."

"Pour trouver un paradis, il faut avoir été expulsé d'un autre paradis. En revanche, pour rencontrer un enfer, aucun préalable n'est requis."

"Le centre n'est pas un point, sinon il serait facile de l'atteindre. Il n'est pas même la réduction d'un point à son infini..."

"La nudité est antérieure au corps, et le corps quelquefois s'en souvient."

"Le sommeil est un amour perdu"

"Chaque mot, chaque fleur, chaque regard sont des balbutiements. Seul le langage de balbutiements peut répondre au balbutiement constitutif de la réalité, à son articulation incomplète. Il n'y a pas de poésie, de chant, de musique, d'art, qui puissent échapper à cette dislocation essentielle. Il n'existe pas de mot complet, de fleur complète, de regard complet."

Posté par _AmerTume_ à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2006

ILS ONT DIT

Dominique Sampiero :

p10100131"Je retrouve mes larmes comme mes propres enfants, le plus fragile de moi-même ne m'effraie plus, au contraire, je me laisse envahir, et la pluie, au-dedans comme au-dehors, lave ce que je ne sais ni de moi ni du monde, et qui me brûlait le coeur."

"Il ne faut pas s'accrocher aux morts, il faut les laisser s'envoler."

"Le ciel est hésitant. Il n'a pas réglé tous ses comptes avec la lumière."

"C’est peu de chose un regard mais le monde y tient."

Posté par _AmerTume_ à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2006

J'AURAIS AIME...

faucheuseJ'aurais aimé t'aimer

Comme on aime le soleil

Te dire que le monde est beau

Que c'est beau d'aimer

J'aurais aimer t'écrire

Le plus beau des poèmes

Et construire un empire

Juste pour ton sourire

Devenir le soleil

Pour sécher tes sanglots

Et faire battre le ciel

Pour un futur plus beau

Mais c'est plus fort que moi

Tu vois je n'y peux rien

Ce monde n'est pas pour moi

Ce monde n'est pas le mien.

>>>>>> Damien SAEZ

Citation : "Seuls l'amour et l'amitié comblent la solitude de nos jours. Le bonheur n'est pas le droit de chacun, c'est un combat de tous les jours. Je crois qu'il faut savoir le vivre lorsqu'il se présente à nous."  >>>>>> Orson Welles

Posté par _AmerTume_ à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2006

QUELQUES CITATIONS

"L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe." (Gustave Flaubert)

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

"Soyez autodidactes, n'attendez pas que la vie vous donne des leçons." (Stanislaw Jerzy Lec)

"Mon passe-temps favori, c'est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre son temps, perdre son temps, vivre à contretemps." (Françoise Sagan)

"Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas de plus grande générosité qu'à le perdre sans compter." (Marcel Jouhandeau)

"Il faut perdre la moitié de son temps, pour pouvoir employer l'autre." (John Locke)

"Vivre les malheurs d'avances, c'est les subir deux fois." (René Barjavel)

"Vivre c'est pour en jouir." (France Théoret)

"Cueillons les douceurs, nous n'avons à nous que le temps de notre vie." (Proverbe Perse)

"Nous ne nous tenons jamais au temps présent. Nous rappelons le passé ; nous anticipons l'avenir comme trop lent à venir, comme pour hâter son cours." (Blaise Pascal)

"Mangez, buvez, soyez heureux, car il se pourrait que demain nous ayons à nous priver !" (Harry Kurnitz)

"Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie ; Qui sait si nous serons demain ?" (Jean Racine)

"Personne ne sait si sa lumière brûlera jusqu'à demain." (Proverbe Arménien)

Posté par _AmerTume_ à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ORIGINE DU "CARPE DIEM"

carpe_diem6Carpe diem (quam minimum credula postero, « Cueille le jour sans te soucier du lendemain » (littéralement « Cueille le jour [et sois] la moins curieuse [possible] de l'avenir ») est un extrait de vers latin du poète intéressé par l'épicurisme et le stoïcisme Horace (dans ses Odes,I, 11, 8 « À Leuconoé »). Il résume le poème qui le précède et dans lequel Horace cherche à persuader Leuconoé de profiter du moment présent et d'en tirer tous les bénéfices, sans s'inquiéter ni du jour ni de l'heure de sa mort.  Ce "thème" est ancré surtout dans la pensée épicurienne. Il incite à bien savourer l'instant présent (sans toutefois récuser toute discipline de vie) dans l'idée que le futur est incertain et que tout est appelé à disparaître.

Détaché du passé à l'égard duquel il ne sait éprouver que de la gratitude, confiant dans l'avenir qu'il a su priver de la vaine espérance, le sage est décidé à vivre au présent. Non pour y assouvir un appétit de plaisirs, mais pour atteindre la sérénité de la vertu.

Pourtant ce qui pourrait donner lieu à une célébration de la vie immédiate devient dès le XVI° siècle prétexte à une leçon morale : l'évocation de l'élan vital manifesté par la nature entière, élan que la jeune femme aimée, insensible à la parole poétique, a le tort de ne pas vouloir partager, s'accompagne d'une méditation sur la mort et les ravages du temps. Que devient dès lors le discours amoureux ?

Posté par _AmerTume_ à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2006

PROVERBES ET CITATIONS DU JOUR

Thème : La Peur

- "La vie s'arrête lorsque la peur de l'inconnu est plus forte que l'élan." (Hafid Aggoune)

- "Quand on a peur de la joie, il reste la douleur." (Philippe Ségur)

- "On ne peut vivre qu'en dominant ses peurs, pas en refusant le risque d'avoir peur." (Nicolas Hulot)

- "La peur n'alimente qu'elle-même. Alors n'ayons pas peur !" (Patrice Lepage)

- "La création est une victoire sur la peur. C'est notre vraie destinée." (Francis Ford Coppola)

- "Il n'y a pas besoin de croire en quelque chose pour en avoir peur." (Anonyme)

- " C'est pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur." (Romain Gary)

- "Ne pas comprendre la langue du seul ami que l'on possède, ça fait peur." (Félix Leclerc)

- "Qui a peur de poser des questions a honte d'apprendre." (Proverbe danois)

- "Si tu as peur du scandale, tu te mets à parler comme les politiciens. Et là, tu ne dis plus rien." (Pierre Falardeau)

- "La peur est une brume de sensations." (Jules Renard)

- "On a assez remarqué que la peur est plus grande de loin, et diminue quand on approche." (Alain)

- "La peur pousse les hommes à n'importe quelle décision extrême." (Bernard Shaw)

- "O peur, peur auguste et maternelle, peur sainte et salutaire, pénètre en moi, afin que j'évite ce qui pourrait me nuire." (Anatole France)

- "Prudence n'est que l'euphémisme de peur." (Jules Renard)

- "J'ai peur du jour ou je n'aurai plus peur." (Martine Delerm)

- "Quand on a peur, les distances les plus courtes paraissent interminables." (Smaïn)

- "La peur est la plus terrible des passions parce qu'elle fait ses premiers effets contre la raison ; elle paralyse le coeur et l'esprit." (Rivarol)

- "La peur, c'est l'enfant en nous qui panique." (Tahar Ben Jelloun)

- "Qu'on soit petit ou grand, c'est terrible d'être seul et d'avoir peur, vieux, c'est pire encore." (Stephen King)

- " Tous nos actes visent à écarter de nous la souffrance et la peur." (Epicure)

- "La peur bloque la compréhension intelligente de la vie." (Jiddu Krishnamurti)

Posté par _AmerTume_ à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :